Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 13:02

Samedi 28 août, en cordée avec Carlos, essai fructueux à la face Nord classique de la Tour du Marboré (TD+ / 400 m.). Splendide itinéraire avec une raideur très moderne, toujours une leçon de répéter une voie Ravier.

La ligne n'est pas en conditions optimales avec la fissure large en 6b très humide et très sport si l'on s'interdit qq points d'aide.  Les autres longueurs sont à peu près sèches et passent bien en libre. Le regel nocturne à 2700 m. a cependant limité le ruissellement dans les longueurs offrant un petit créneau (qq cordées ont buté ces dernières semaines d'après Lionel le gardien des Sarradets). Le dièdre mouillé dans la partie supérieure est bien arrosé, prévoir la Gore Tex... Soleil de 8h à 10h30/11h dans la voie. Températures très correctes pour grimper même à l'ombre. Approche en 2h30 du col des Tentes ; 6h pour la voie.

Coté matos, on a retapé qq pitons de relais, du coup, le marteau ne semble pas indispensable. Prévoir un jeu complet de camalots du 0.3 au 4 en doublant le 2 et le 3. Qq aliens et C4 pour plus de confort.

Descente par la VN de la Tour en 2h30.

 

Charles

 

P1020253

 

topo : passages pyrénéens ou topo du refuge des Sarradets (précis).

photo : Carlos dans le dièdre fissure de 6a, début des difficultés.

 

Plus d'images

Partager cet article

Repost 0

commentaires

christine 13/09/2010 18:01


Charles,
Les photos du séjour sont vraiment chouettes.
Et ton blog est vraiment super! c'est impressionnant de voir toutes les voies que tu enchaînes, tout en restant très humble.
Tu ne dois pas passer beaucoup de temps dans ton hamac!
Un grand merci pour ce séjour qui m'a permis de me vider la tête, de découvrir les pyrénées ( que je préfère aux Alpes) et de me rappeler que je pourrais me bouger un peu + physiquement. Cela me
ferait pas de mal!

Je clôture mon mémoire lundi prochain. Et puis j'ai 1 mois de vacances à combler. C'est le stress complet de ne pas savoir quoi faire. la page blanche qu'il faut remplir... même si cela parait
loufoque de se poser cette question ! Du bénévolat, des vacances à l'étranger ou bien une envie de montagne?

Après ces 10 semaines UCPA, je te souhaite de profiter de vacances bien méritées.

Belle continuation dans ta passion de la montagne.
A bientôt
Christine


Lionel Basque 06/09/2010 08:50


merci beaucoup pour ces infos super précise... c'est très sympa à toi et merci encore de ton site où on trouve toujours de nouvelles idées de découverte


lionel Basque 03/09/2010 13:10


Bonjour, je viens fréquement sur ton site que je trouve très intéressant de par le topos que tu mets en lign, tes commentaires et les supers voies que tu fais. Par rapport à la ravier à la face
Nord de la Tour, ca fait un bon moment que nous souhaitons avec mes copains nous y lancer et que nous guettons la bonne période. Nous avons loupé le créneau l'an dernier et cette année vu le névé
sommital nous y avions fait une croix dessus... Bref, question, nous avons deux n°4, pense tu que ca vaut le coup de se les monter? il est assez rare de trouver des photos de cette voie. si ca ne
te dérange pas ne nous en envoyer quelques unes commentées, ca nous aiderait bien. La longueur en 6b, peux tu nous en parler... Voila merci en tout cas pour ton site.
à + en montagne et surement du coté de la haute vallée d'Aure ou je traine souvent chaussons, piolets ou ski.


Charles 05/09/2010 11:56



Salut Lionel,


Tu trouveras qq images de la voie sur le lien en bas de l'article.


Coté matos, répéter le camalot 4 ne semble pas indispensable, en revanche le 3 et le 2 sont appréciés en double.


L'itinéraire ne pose pas de grosses difficultés, l'attaque est évidente à l'aplomb du gd dièdre jaune. Après la longueur de 6a ds le dièdre, la traversée à gauche en 5+/6a, plus impressionante
que difficile mène à un relais confort (commun à SIDA vertical, 2 spits). De là, la longueur en 6b emprunte une fissure large. Un alien à demeure, 1 spit, 1 piton et une rafale de coins de bois
aux sangles plus ou moins pourries peuvent aider à artifer le passage s'il s'avère trempé. 1 relais sur 2 pitons à 20 m peut être sauter en poursuivant jusqu'au relais qui rejoint le gd dièdre
pour la dernière longueur avant la sortie sur le bouclier.


Voilà, bonne course, je te conseille de consulter le topo du refuge des Sarradets, précis et clair.


Charles